L’aventure commence – La Lettre #1

 
Salam ‘Aleykoum c’est Ayman,
Chose promise… je me suis installé dans le canapé, collé au lit de mon fils, il est 23H.
 
Ces derniers jours ont été prenants. Je me suis lancé comme défi de publier du contenu quotidiennement sur YouTube, Facebook et mon Blog, développer une audience et partager avec elle. En fait je ne sais pas encore où tout cela me mènera à long terme, mais je ne cherche pas à le savoir.
 
J’aime l’idée de partir sans destination ni date de retour. Juste PARTIR.
 
A vrai dire j’ai toujours été un fonceur. C’est une qualité et un défaut, il faut juste savoir doser. Et en y mélangeant de la réflexion et un peu de pondération ça peut passer.
 
L’objectif est simple : me consacrer à ce que j’aime faire, devenir meilleur, inspirer les autres et pouvoir en vivre.
J’ai des idées plein la tête. Serais-je à la hauteur ? …
 
L’aventure commence !
 
Peut-être que ça ne marchera pas, que je vais échouer, que les gens ne me suivront pas, ne vont pas adhérer… Oui peut-être. Mais peut-être aussi que ce sera tout l’inverse et que des opportunitées s’offriront à moi. Au moins j’aurais essayé, j’aurais appris, je repartirais avec des expériences plutôt que des regrets. Au moins je l’aurais fait.
 
Si celui qui ne tente rien n’a rien, que gagne celui qui tente ?
 
Que vas-tu tenter ?
 
Au fond de moi je suis convaincu qu’Allah nous donne les résultats que l’on mérite en fonction de nos efforts.
 
Ce n’est pas “les gens” qui nous font échouer ou réussir. Les autres ne servent qu’à t’applaudir si tu réussis, et à te faire la morale si tu échoues.
 
La plupart des gens ne croiront pas en toi, Allah si. Et toi ?
 
La vie passe tellement vite, et cette question revient sans cesse : “Qu’as-tu fais de ta vie ?” J’espère que dans notre lit de mort la réponse à cette question nous donnera le sourire. Mais pour ça il faut se bouger, faire ce dont on a envie maintenant, arrêter de repousser toujours à plus tard.
 
Qu’est-ce qui nous retient ? La peur ? La paresse ? Le manque de compétences ? Tout cela se surmonte ! Nous sommes nés pour grandir.
 
Plus le rêve est doux, plus le réveil est dur. Et l’inverse est tout aussi vrai.
 
A dimanche prochain incha-Allah,
Ayman TR.