LE VOILE ISLAMIQUE INCLUE-T-IL LES CHEVEUX ? – LA BOITE#2

voile islamique

Certains musulmans (notamment les femmes) pensent que le voile islamique n’inclue pas le fait de se couvrir la tête. Selon eux, le Coran ne le mentionne pas du tout. Il mentionne plutôt le mot “Khimar” signifiant : un châle, qui n’aurait aucun rapport avec le fait de se couvrir la tête. Si vous creusez un peu, vous vous apercevrez que c’est une confusion très commune.

Il est nécessaire d’apporter une réponse claire et “saine” à ce sujet. Je pars du principe que porter le Hijab – voile islamique (comme tout acte religieux d’ailleurs) est une décision personnelle. Je n’ai pas à juger, et encore moins à forcer celles qui ne le portent pas. Le but est seulement d’éclaircir ce qui est dit à propos du Coran, de manière à être le plus honnête possible. Il existe malheureusement certaines personnes qui déforment Son Message, et d’autres qui sont confuses à ce propos. Certains sont mal intentionnés, d’autres ne savent pas et se laissent convaincre par ce qui est dit à gauche ou à droite.

 

“Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile (Khimar) sur leurs poitrines (wal Yadribna bi Khumurihinna ‘alâ Juyūbihinna)

[sourate 24 – An-Nour v.31]

 

Dans la langue arabe, il y a neuf mots différents pour exprimer le fait de se couvrir la tête. L’un d’entre eux est “Khimar”, les autres sont”Mikna’a”, “Mighfar” et un tas d’autres mots… Chacun a sa propre signification. Cela dépend de la partie du corps qui est couverte en plus de la tête. Dans l’Arabe ancien le mot “Khimar” (celui utilisé dans le Coran) comprend lui même le fait de se couvrir la tête. Il était d’ailleurs utilisé avant l’Islam pour désigner un turban qui était si long qu’il descendait au milieu du ventre. Selon cette définition les hommes de l’époque portaient aussi des “Khimar” ! 

Le mot “Hijab” que nous utilisons aujourd’hui communément pour parler du “voile Islamique”, n’est pas utilisé par le Coran dans ce sens, et les arabes ne l’utilisaient pas pour exprimer cela non plus. Il signifie en réalité une barrière. Un mur ou un rideau peuvent être des “Hijab”.

A l’époque du Prophète (saws) les femmes avaient plusieurs manières de mettre leur “Khimar”. L’une d’entre elles (qui était une habitude pré Islamique) était de porter une sorte de bandana qu’elles attachaient à l’arrière de leur queue de cheval et qui descendait jusqu’au milieu du dos. Elles ne jetaient donc pas leur “Khimar” en avant mais en arrière. Le verset 31 de la Sourate 24 a donc été révélé pour les inviter à laisser tomber leur “Khimar” devant elles. En d’autres termes, la seule différence est d’utiliser leur “Khimar” pour couvrir également leur poitrine, le fait de couvrir leur tête étant déjà inclus dans sa signification.

Le verbe “Khamara” veut littéralement dire “couvrir”. En arabe le vin se dit “Khamr” (la même racine que “Khimar”) car l’alcool corrompt la tête et altère les jugements. Il agit sur le mental et crée un blocage de l’esprit. Comme si la tête était couverte de quelque chose après avoir consommé du “Khamr”. Voilà une partie de la signification du mot dans la langue arabe, on ne parle même pas de la signification Islamique.

A l’époque quand les arabes voyaient des chevaux possédant deux couleurs de robes bien distinctes (par exemple : la tête et le cou blanc puis le reste du corps marron), ils disaient que le cheval est “Moutakhamir”, comme s’il portait un “Khimar”. Comment expliquer cela ? Les chevaux ne portent pas de châle ! Car ce mot désigne simplement une longueur. Le “Khimar” couvre la tête jusqu’au cou et plus bas encore. La tête est donc inclus dans le mot.

 

Il est donc dommage, voir regrettable, de voir dans certaines traductions que ce qui est demandé aux femmes est de recouvrir leur poitrine d’un voile. En français, un voile peut être un châle ou un autre vêtement, mais il n’inclut pas le fait de se couvrir la tête. Néanmoins le mot en arabe le fait ! Je pense que beaucoup de confusions naissent car les gens ne portent pas vraiment attention à la langue originale. Et beaucoup de traductions simplifient trop les choses. On en arrive alors à de dangereuses confusions. On ne peut comprendre le Coran qu’en décortiquant le sens des mots en Arabe.

 

 

ET VOUS, que répondez-vous à ceux ou celles qui prétendent que le voile islamique n’inclue pas le fait de couvrir la tête ?
Transmettez votre point de vue à ce sujet dans les commentaires !